Contrats d’assurance vie, multisupport ou monosupport ?

multisupport ou monosupport

Publié le : 18 janvier 20183 mins de lecture

Les contrats d’assurance vie peuvent être soit des contrats monosupport ou multisupport, le choix de l’un ou de l’autre détermine le niveau de garantie du capital mais aussi les avantages en matière de bénéfices ou de pertes  éventuelles. Chaque type de contrat a ses avantages mais aussi ses inconvénients.

Le contrat assurance-vie monosupport

Par définition, un contrat monosupport ne propose qu’un seul support sur lequel seront placées les cotisations (capital), il est aussi appelé le fond euro. C’est un contrat d’assurance vie sous forme de compte d’épargne dont le capital est seulement investi dans des obligations françaises en euros. La performance maximale théorique de ce type de contrat est de 5,2% et il n’existe pratiquement aucun risque de perdre tout ou en partie son capital puisque ce dernier est investi dans des placements plus que sûrs (des emprunts d’Etat entre autres).  Mais à risque limité, gain limité aussi, les intérêts du contrat monosupport sont donc toujours minimaux, généralement de l’ordre de 3 à 3,5% actuellement sur les marchés.

Le contrat assurance-vie multisupport

Le contrat assurance-vie multisupport, offre une multitude de supports, fond euro comprit, sur lesquels seront placées les cotisations en mode investissement dans des actions. Plusieurs produits de placement sont possibles :

–          Des actions en euros pour ceux qui veulent un minimum de stabilité.

–          Les sociétés d’investissement à capital variable (Sicav)

–           Les valeurs immobilières ou les fonds commun de placement (FCP)

–          Les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM)

Ces supports permettent d’espérer un rendement plus élevé, entre  5 à 7% annuellement, mais ils présentent un risque pour le capital. Le souscripteur est libre de gérer en modifiant son capital investi et ces choix de placement à n’importe quel moment moyennant des frais d’arbitrages entre 0.2 et 1% des sommes réinvesties.

Selon les objectifs fixés pour une assurance vie, le choix du contrat se déterminera : pour une assurance vie qui ne cherche que la garantie d’un capital à servir à un moment donné un contrat monosupport suffira. Par contre une assurance vie spéculative tirerait plus d’avantages en risquant avec un contrat multisupport.

Plan du site