Qu’est-ce que l’assurance-vie ?

assurance vie

Publié le : 06 mars 20174 mins de lecture

Le contrat permet au souscripteur de toucher une rente ou un capital en cas de décès ou au terme d’un contrat. Il existe ainsi deux sortes, l’assurance en cas de vie et  en cas de décès. Cette seconde forme de contrat allège financièrement les proches en cas de décès du souscripteur tandis que l’assurance en cas de vie est surtout utilisée comme un placement.

Comment ça fonctionne ?

En décidant de souscrire un contrat d’assurance vie, l’assuré épargne auprès d’un assureur ou d’une institution bancaire pour une durée prédéterminée. Il verse comme dans tous les contrats d’assurance des cotisations et en échange, l’assureur s’engage à lui verser la somme qu’il aura épargnée sous forme de rente viagère ou de capital en plus des intérêts qu’il aura obtenu. Le premier objectif de ces contrats est de préparer la retraite ou de transmettre une certaine somme d’argent aux proches. Il est néanmoins important de bien choisir son contrat pour que l’épargne puisse rapporter au maximum. Il est aussi nécessaire de souligner que les versements effectués peuvent être libres ou programmés en fonction des envies du souscripteur. Il peut en outre choisir la durée du contrat, le niveau des versements ainsi que leur régularité.

Est-ce que les sommes placées peuvent être retirées ?

L’argent épargné n’est pas définitivement bloqué, les épargnants peuvent effectuer un rachat, en d’autres termes, ils peuvent faire un retrait partiel ou total de l’épargne. Il faut cependant, prendre en considération la fiscalité qui peut être handicapant. Les gains tirés sont alors imposés, le calcul se fait au prorata des sommes qui seront retirées. Par exemple, si le souscripteur retire 10 % du total de son contrat, l’imposition se fera sur les 10 % des intérêts qui auront été générés depuis l’ouverture. En ce qui concerne les contrats qui ont été souscrits ou les versements effectués depuis 1998, les gains peuvent être intégrés à l’impôt sur le revenu ou prélevés de manière forfaitaire libératoire.

Quel contrat choisir ?

Avant de faire une offre, l’assureur étudie généralement le profil financier de l’épargnant. Il examine ses objectifs d’investissement et s’il est prêt ou non à prendre des risques. Les rendements d’un contrat d’assurance vie peuvent en effet soit être performants ou non en fonction des supports choisis par le souscripteur. Il peut ainsi placer en euros et ne pas prendre un quelconque risque, mais le taux d’intérêt minimum est garanti par l’assureur. Il peut également opter pour les unités de compte et dans ce cas, l’épargne sera investie en titre boursier, ce placement est ainsi plus risqué, mais les rendements sont plus intéressants. Enfin, il y a les contrats en multi-supports les deux premières options sont donc combinées entre elles et le risque sera alors plus mesurés puisqu’une partie de l’investissement sera protégé.

 ————————————————-
Pour en savoir plus cliquez ici

Plan du site